30 °C
 

sante
Unité COVID Loin des statistiques … des hommes et des femmes.

Par Karim Rosaz      14 septembre 2021 à 17h56
La crise sanitaire Covid, depuis le début de la pandémie, est souvent réduite à des chiffres. Nombre de cas positifs, nombre de réanimations, nombre de décès. Derrière ces chiffres, se trouvent des hommes et des femmes. Des malades et des soignants. Nous les avons rencontrés.
C’est la dernière chambre de l’aile de l’hôpital réservée à l’unité Covid. Dans cette chambre, une jeune femme d’une trentaine d’années n’attend qu’une chose, être transférée dans le service de maternité. La patiente, souriante et avenante qui nous raconte son histoire, a pourtant vécu des heures bien plus inquiétantes et a touché du doigt la gravité du Covid-19.
Un jour, cette jeune femme, déjà maman d’un petit garçon, profite de la piscine collective de sa résidence. Son fils tombe malade, de la fièvre, mais se rétablit assez vite après quelques comprimés. Par contre, elle, attrape le Covid et n’arrive pas à s’en défaire. Enceinte de son deuxième enfant, elle décide avec son compagnon d’aller à l’hôpital. De retour chez elle, les difficultés respiratoires s’intensifient. Il ne faut plus tarder : c’est l’hospitalisation car les inquiétudes portent sur la grossesse et sur la santé du bébé. Il faut intervenir rapidement. L’accouchement sera déclenché, pour une naissance prématurée. « Il a fallu faire vite pour sauver le bébé », le praticien hospitalier du l’unité Covid se remémore de ces instants critiques tout en savourant l’heureux dénouement. La maman se porte bien, et le bébé aussi. Chaque jour, des infirmières viennent avec le bébé dans l’unité Covid pour que sa maman puisse le voir. Très prochainement, elle pourra quitter ce service pour rejoindre la maternité.

Une prise en charge psychologique


Depuis que le territoire de Saint-Martin est touché par la 3ième vague, l’hôpital qui avait aménagé une aile de 9 lits pour l’unité Covid a dû pousser les murs. Le service de médecine a été transféré pour permettre d’accueillir 16 lits supplémentaires, soit 25 lits au total qui sont à disposition pour les patients Covid qui doivent être hospitalisés.
C’est le cas de cet homme de plus de 70 ans. Touché par la maladie, son âge et ses pathologies antérieures (que l’on nomme comorbidités), font de lui un patient à risque. Mais il se bat. Entre deux difficiles respirations, il raconte son parcours professionnel, puis s’illumine quand l’infirmière arrive. « Elle c’est ma maman ». L’appareil d’oxygène à haut débit n’est pas loin, les sondes installées sur les voies nasales se chargent de l’oxygène très concentré selon les cas.
Les situations Covid, ce ne sont donc pas que des chiffres, ce sont des vies, des histoires, des relations humaines. Le médecin n’hésite d’ailleurs pas, à plusieurs reprises, à se rapprocher de son patient afin de l’encourager. Une main posée sur le bras, des mots affectueux. Ici, le Covid est une maladie comme les autres, qu’il faut soigner tout en accompagnant au mieux les patients.
Même devant la gravité de ce cas, l’option est de proposer l’offre de soin la mieux adaptée à la situation. « On fait tout pour ne pas avoir à intuber le malade et le placer en réanimation. On sait que dans 30% des cas, la réanimation est fatale », nous explique l‘infectiologue.
Puisque le virus a un impact qui va au-delà des critères de santé, de par son caractère singulier et son apparition soudaine il y a près de 2 ans, le mot d’ordre est clair dans le service, « on ne laisse pas les patients souffrir », précise le médecin. « C’est déjà une épreuve alors non seulement on fait en sorte qu’il n’y ait pas de douleurs physiques mais on fait aussi très attention au moral du patient ». En plus des médicaments contre l’anxiété qui vont apaiser le patient, l’unité Covid dispose de psychologues qui prennent en charge l’aspect mental de la maladie.
Avec un système interne de rotation des effectifs, il y a en permanence, 3 médecins, 4 infirmières, 4 aides-soignants plus le personnel d’entretien au sein de l’unité Covid.

« Des patients de plus en plus jeunes »

Aujourd’hui, l’unité Covid possède plus de lits, plus de matériel et une meilleure prise en charge des cas graves qui nécessitent une évacuation sanitaire. A l’accueil des malades, les soins consistent en premier lieu à apporter de l’oxygène à des débits plus ou moins élevés selon les besoins des malades. « L’objectif est...

Lire la suite
Covid-19 : 220 nouveaux cas enregistrés

La situation épidémiologique, pour Saint-Martin confirme une stabilisation de la situation à un niveau élevé ; le nombre de nouveaux cas ainsi que le nombre d’hospitalisations restent importants. Pour Saint-Barthélemy, la situation sanitaire continue de s’améliorer. Nous devons donc rester mobilisés dans la lutte contre le COVID,...

Lire la suite
Covid-19 : 17 patients hospitalisés à Saint-Martin

Point de situation COVID-19 sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy Semaine du lundi 23 août au dimanche 29 août 2021. La situation épidémiologique, pour Saint-Martin reste à un niveau élevé même si le nombre de cas baisse un peu et la pression hospitalière reste forte. Pour Saint-Barthélemy, la situation sanitaire continue de...

Lire la suite

mercredi 20 octobre 2021

TÉLÉCHARGER >
SUPER U - FOIRE AUX VINS 18 au 30 OctobreAssurances Tackling
1€= 0.159$   1$= 0.8624€
Cotation Euro / Dollar le 20/10/2021 à 15:21

    les plus consultés

pharmacie de garde

Nous rappelons que la garde commence le samedi à 20h (sauf Samedis fériés) et se termine le Samedi suivant à 08h.


médecin de garde

dernières vidéos

Sensibilisation aux risques sismiques à QO

Caraïbes - Plongée confidentielle dans les eaux de l'île de Saint-Martin

    bateaux de croisière

    Aucun bateau aujourd'hui