30 °C
 

transport
Un premier pas vers le passeport sanitaire

Par Grégory Rohard      23 avril 2021 à 09h21
La France expérimente depuis lundi l'application « TousAntiCovid-Carnet ». Il s’agit d’une mise à jour de l’application mobile "TousAntiCovid" destinée à la recherche des cas contacts et déployée dans le cadre de la pandémie de Covid-19 en octobre 2020. Ce nouveau dispositif permettra aux Français d'attester du résultat positif ou négatif d'un test de dépistage du Covid-19 ou à terme de certifier de son état vaccinal.
« Il n'y a pour l'instant aucune nouvelle obligation, mais une nouvelle fonctionnalité pour simplifier le passage des frontières », a expliqué le cabinet de Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique, lors d'un point presse. Selon le communiqué du ministère de la Transition numérique, cette fonctionnalité sera expérimentée d'abord « sur les vols à destination de la Corse » puis aux vols à destination de l'Outre-Mer « dans les semaines suivantes ». Rien n'interdit cependant aux voyageurs de continuer à présenter leurs résultats de tests ou leur certificat de vaccination au format papier. Mais la nouvelle fonctionnalité, baptisée TousAntiCovid Carnet, constituera une alternative.

Un premier pas vers l’instauration du certificat vert numérique

La mise en place du pass sanitaire s'inscrit "dans le cadre du certificat européen", précise Cédric O. Un projet annoncé par la Commission européenne pour le 17 juin prochain sous le terme de "certificat vert numérique" qui concernera la totalité de la population mais ne sera pas obligatoire. Le but est de "renforcer, consolider, uniformiser les pratiques au niveau européen" afin de fluidifier et sécuriser les déplacements, a ajouté le secrétaire d’État chargé de la transition numérique

Passeport vaccinal : avis défavorable du comité d’urgence de l’OMS



La septième réunion du comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) concernant le Covid-19 s'est tenue le 15 avril, mais ses conclusions n'ont été publiées que lundi. Les experts, chargés de guider le chef de l'OMS, recommandent de « ne pas exiger de preuve de vaccination comme condition d'entrée » pour les voyageurs internationaux « étant donné les preuves limitées (bien que croissantes) concernant la performance des vaccins sur la réduction de la transmission et étant donné l'inégalité persistante en matière de distribution mondiale des vaccins ». « Les Etats parties sont vivement encouragés à reconnaître que l'exigence d'une preuve de vaccination peut aggraver les inégalités et favoriser une liberté de circulation différenciée », écrivent-ils.

Débat autour du passeport sanitaire

Cet appel intervient alors que de nombreux pays sont en train de réfléchir à la mise en place d'un passeport sanitaire pour les voyages, mais aussi pour d'autres activités, notamment sportives, même si cette idée suscite de vives critiques et des inquiétudes concernant de possibles discriminations et la protection des données privées. L'Union européenne notamment a présenté son projet à ce sujet, la Chine a déjà lancé sa version, tandis que les compagnies aériennes y travaillent également. Aux États-Unis, la Maison Blanche a affirmé début avril qu'elle n'imposerait pas de passeport sanitaire, tout en soulignant que le secteur privé était libre d'avancer vers cette idée. Lors de leur réunion, les experts du comité d'urgence de l'OMS se sont penchés sur d'autres sujets, et demandent notamment à l'OMS d'« accélérer l'évaluation des candidats-vaccins contre le Covid-19 ». L'OMS a pour l'heure seulement homologué le vaccin de Pfizer-BioNTech, celui d'AstraZeneca-Oxford fabriqué en Inde et en Corée du sud et celui de Johnson et Johnson. Le comité d'urgence de l'OMS appelle l'organisation à poursuivre rapidement les recherches sur l'origine du virus, et demande que la règlementation des marchés vendant des animaux soit renforcée. Ils demandent aussi à ce que la vente et l'importation d'animaux sauvages qui présentent un risque élevé de transmission - à l'homme - de nouveaux agents pathogènes soient découragées.

Quand vacances rime avec vaccin

Le premier ministre de l’île d’Anguilla, Ellis Lorenzo Webster, a communiqué le 13 avril dernier sur la stratégie adoptée par le Conseil exécutif pour rouvrir les frontières du territoire. Le gouvernement « exige » notamment, sauf avis médical contraire, la vaccination d'ici juillet 2021 de toutes les personnes travaillant dans les...

Lire la suite
Air Caraïbes reprend ses liaisons avec l aéroport Juliana

Le premier vol cargo a eu lieu mercredi dernier et le premier vol commercial est prévu aujourd’hui. La compagnie opérera un vol quotidien via Pointe-à-Pitre et 2 directs depuis Paris-Orly cet été, mentionne le communiqué, mais elle ne précise pour l’heure aucune date. Les voyageurs restent soumis à la présentation d’un...

Lire la suite
Contrôles des frontières, le sujet qui divise

Les containers et les gendarmes ont repris leurs positions le 31 juillet dernier sur les frontières intérieures du territoire. La mesure, entérinée par arrêté jusqu’au 15 août prochain avait été annoncée par la Préfecture de Saint-Barthélemy et Saint-Martin et justifiée par cette dernière en raison de la recrudescence des cas de...

Lire la suite

mercredi 28 juillet 2021

TÉLÉCHARGER >
Assurances Tackling
1€= $   1$= €
Cotation Euro / Dollar le 27/07/2021 à 23:57

pharmacie de garde

Nous rappelons que la garde commence le samedi à 20h (sauf Samedis fériés) et se termine le Samedi suivant à 08h.


médecin de garde

dernières vidéos

Sensibilisation aux risques sismiques à QO

Caraïbes - Plongée confidentielle dans les eaux de l'île de Saint-Martin

    bateaux de croisière

    Aucun bateau aujourd'hui