30 °C
 

sante
Covid-19 : 17 patients hospitalisés à Saint-Martin

Par Grégory Rohard      02 septembre 2021 à 10h59
Semaine du lundi 23 août au dimanche 29 août 2021. La situation épidémiologique, pour Saint-Martin reste à un niveau élevé même si le nombre de cas baisse un peu et la pression hospitalière reste forte informe les autorités sanitaire dans le point de situation hebdomadaire

Point de situation COVID-19 sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy


Semaine du lundi 23 août au dimanche 29 août 2021. La situation épidémiologique, pour Saint-Martin reste à un niveau élevé même si le nombre de cas baisse un peu et la pression hospitalière reste forte. Pour Saint-Barthélemy, la situation sanitaire continue de s’améliorer. Nous devons rester mobilisés dans la lutte contre le COVID, d’autant plus que la situation est toujours tendue dans les autres territoires français de la Caraïbe.

Saint Martin :


Pour la semaine du 23 au 29 août 2021 (semaine 34, données arrêtées le 29 août), on dénombre 167 nouveaux cas sur le territoire de Saint-Martin, chiffre en légère baisse cette semaine (qui s’explique en partie par la diminution du nombre de tests : 2800 contre 3650 en semaine 33) puisqu’on identifiait 223 nouveaux cas en semaine 33.. 179 nouveaux cas positifs ont été comptabilisés, en parallèle, par Santé Publique France. En prenant en compte les données consolidées des semaines précédentes, cela porte à 3 463 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés sur le territoire (données SI-DEP SPF). Il est à noter que depuis le 30/08/2021 (semaine 35 en cours), 48 nouveaux cas de COVID ont été enregistrés sur 893 analyses effectuées.

Le variant DELTA circule toujours majoritairement.

Saint-Barthélemy : Pour la semaine 34 (données arrêtées le 29 août), on dénombre 8 nouveaux cas sur le territoire de Saint-Barthélemy versus 41 en semaine 33, 13 nouveaux cas positifs sont également comptabilisés par SPF en parallèle. Cela porte à 1 534 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés
(données SI-DEP SPF). Depuis le 30/08/2021 (semaine 35 en cours), 2 nouveaux cas de COVID ont été enregistrés sur 432 analyses effectuées.

Hospitalisés et décédés


Le CH Louis-Constant Fleming et le CH de Bruyn restent très fortement mobilisés dans la gestion de la crise. Au 1er septembre, 17 patients confirmés COVID sont hospitalisés au centre hospitalier LCF dont 1 sous assistance respiratoire ; aucun patient confirmés COVID n’est hospitalisé à ce jour au centre hospitalier de Bruyn. Durant la semaine 34, il y a eu 1 évacuation sanitaire d’un patient confirmé COVID depuis Saint- Martin vers le CHU de Guadeloupe. Par ailleurs, nous déplorons 3 nouveaux décès à Saint-Martin durant la semaine 34. Depuis le début de la crise sanitaire 48 résidents des Iles du Nord sont décédés.

Les indicateurs de suivi de l’épidémie :


L’ARS suit avec vigilance les indicateurs suivant :
-Le taux d’incidence qui mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 sur 100 000 habitants sur une période d’une semaine. Deux seuils sont fixés, un seuil de vigilance à 10/100 000 habitants et un seuil d’alerte à 50/100 000 habitants. Un taux d’incidence élevé traduit le développement de clusters ou une circulation virale active.
-Le taux de positivité qui mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 / le nombre de tests réalisés sur une semaine. Deux seuils sont fixés, un seuil de vigilance à 5 % et un seuil d’alerte à 10 %.

À Saint-Martin, les indicateurs épidémiologiques connaissent une stabilisation à un niveau élevé cette semaine.

 Selon les données SI-DEP ARS, le taux d’incidence se situe, encore très largement au-dessus du seuil d’alerte, s’établissant à 467,2/100 000 cette semaine 34 contre 623,8/100 000 en semaine 33. Selon les données SI-DEP SPF, le taux d’incidence hebdomadaire s’établit à 507/100 000 habitants en semaine 34, contre 583/100 000 en semaine 33.

 Selon les données SI-DEP ARS, le taux de positivité hebdomadaire est stable mais toujours supérieur au seuil de vigilance avec un taux de 6% en semaine 34, tout comme en semaine 33. Selon les données SPF, le taux de positivité est de 8,2%, contre 9,9% en semaine 33.

Au 1er septembre, aucun nouveau cluster n’a été enregistré sur le territoire. À Saint-Barthélemy, Les indicateurs épidémiologiques connaissent une nette amélioration cette semaine:

 Le taux d’incidence est en baisse selon les données de SI-DEP ARS, il s’établit à 71,5/100 000 habitants (vs 418,7/100 000 en semaine 33). Si on considère l’ensemble des résidents de Saint-Barthélemy entrés dans SI-DEP (données SPF), le taux d’incidence hebdomadaire est de 141/100 000 habitants (vs 402/100 000 en semaine 33).

 Le taux de positivité est en baisse, cette semaine encore, à 0,5%, et se situe en dessous du seuil de vigilance selon les données SI-DEP ARS (vs 2,3% en semaine 33). Si l’on considère les données SI-DEP SPF, le taux de positivité est également en baisse, à 0,9% contre 2,8% en semaine 33. Au 1er septembre, aucun nouveau cluster n’a été enregistré sur le territoire.

Préconisations


Rappel des gestes barrières : distanciation physique de 2 mètres, isolement de 10 jours, port des
masques chirurgicaux ou grand public en tissu fabriqué selon la norme AFNOR SPEC S76-001 de
catégorie 1. La fin de l’isolement doit s’accompagner du port rigoureux du masque chirurgical ou grand public de filtration supérieure à 90% et du strict respect des mesures barrières et de la distanciation physique durant les 7 jours suivant la levée de l’isolement , en évitant les personnes à risque de forme grave de Covid-19 et en favorisant, dans la mesure du possible, le télé travail. Les cas contact doivent être testés immédiatement, respecter un isolement de 7 jours au terme duquel ils refont un test PCR, la levée de l’isolement ne se fait qu’à la réception du résultat négatif. En cas de symptômes, ces personnes sont invitées se faire tester et à contacter leur médecin traitant.

Les tests



À Saint-Martin : 2 185 tests supplémentaires ont été réalisés en semaine 34 (PCR et antigéniques),
pour un total de 56 844 tests enregistrés. 2 800 tests supplémentaires ont été réalisés cette même semaine (PCR et antigéniques) selon les données SI-DEP ARS.

Points d’actualité :


 Le drive installé à Marigot (derrière le Mac Donald) est ouvert du lundi au vendredi, de 7h à 12h, il teste prioritairement les cas contact ainsi que les personnes devant se faire hospitaliser. Sa capacité de prélèvement de tests PCR est remontée à 100 par jour. Les voyageurs sont toujours invités à prioriser les tests antigéniques ; par ailleurs, il est à prendre en compte le délai de rendu des résultats qui est d’au moins 36h. Du fait de la fin de la gratuité des tests PCR pour les étrangers (arrêté du 6 juillet dernier), le drive de Marigot ne peut plus accepter les personnes sans Carte Vitale, ces dernières sont ainsi appelées à se rapprocher de BPA.

 Le laboratoire BPA réalise les tests PCR sur rendez-vous à son drive de Hope Estate, il teste en priorité les cas contact et les personnes devant se faire hospitaliser. Les samedis, le laboratoire Bio Pôle Antilles (BPA) est accessible pour des prélèvements PCR (environ 60), sur rendez-vous uniquement.

 Les personnes souhaitant accéder à un test antigénique sont invitées à se rapprocher des
pharmacies du territoire en proposant (Sun, Soualiga, Concordia, Bellevue, Caraïbes) chacune ayant leurs horaires propres de tests. Pour rappel, les tests antigéniques sont particulièrement intéressant pour les gens appelés à voyager, tant à l’international que sur des vols régionaux (résultats en moins de 20 minutes pour un résultat valable 48h). À Saint-Barthélemy : 1 394 tests supplémentaires ont été réalisés (PCR et antigéniques) en semaine 34, pour un total de 45 829 tests enregistrés. 1 423 tests supplémentaires (PCR et antigéniques) ont été réalisés selon les données SI-DEP ARS.

Points d’actualité :
 Le drive de Saint Jean reste accessible, sans rendez-vous, du lundi au vendredi de 8h à
10h30 pour les tests PCR et de 8h à 13h30 pour les tests Antigéniques, le samedi de 8h à 11h30 pour les antigéniques et de 8h à 9h30 pour les PCR. Sa capacité de tests PCR est de 150 prélèvements par jour. Ainsi que les pharmacies de l’ile (de Gustavia, de l’aéroport et Island pharmacie) chacune ayant leurs horaires propres de test.

Vaccination



Saint-Martin :
La vaccination continue à Saint-Martin et concerne les personnes de tous âges (à partir de 12 ans). Le centre de vaccination de l’hôpital Louis Constant Fleming reçoit avec ou sans rendez-vous, les personnes souhaitant se faire vacciner. Les personnes désirant prendre rendez-vous sont invitées à se rendre sur le site santé.fr ou bien directement surhttps://www.doctolib.fr, elles peuvent aussi appeler la cellule RIPOSTE. Le vaccin utilisé est le Pfizer BioNtech (ARN messager)

Le vaccin MODERNA, à ARN messager, est disponible en ville, tant dans les pharmacies que chez les médecins. Les performances de ce vaccin sont équivalentes à celles du PFIZER tant en terme d’efficacité (90% à 95%) que de sécurité. Les injections peuvent donc, désormais, se faire dans une officine habilitée ou en cabinet de médecin (attention, chaque officine ou médecin s’organise comme il le souhaite, il vous faut donc vous rapprocher d’eux pour connaitre les modalités d’accès au vaccin). Au 31 Août (inclus), 11 620 personnes ont reçu leur première injection et 9 130 personnes ont reçu leur deuxième injection (la vaccination ayant commencée le 13 janvier). 34,11% de la population de Saint-Martin a reçu au moins une dose de vaccin depuis le lancement de la campagne en janvier dernier. Il est à noter que selon les anciens critères de calcul (population âgée de plus de 18 ans), le taux de couverture vaccinale est de 43,37%. Pour information, l’acquisition de l’immunité lors du schéma vaccinal constitué de 2 injections de 3 à 12 semaines d’intervalle selon le vaccin se fait progressivement. Elle ne commence à être efficace que deux semaines après la première injection. La protection continue d’augmenter au fil des semaines. Enfin, une à deux semaines après la deuxième dose, l’efficacité vaccinale est atteinte. Il est donc indispensable de ne pas relâcher notre vigilance, notamment en respectant les gestes barrières pendant toute la durée du schéma vaccinal. Face à la flambée épidémique, la vaccination constitue la pièce maîtresse de la sortie de crise !

Saint-Barth :
La vaccination est accessible au CMS les jeudis et vendredis matin, sur rendez-vous et les samedis matin à l’hôpital de Bruyn également sur rendez-vous, via site internet Maiia https://www.maiia.com. Ils proposent toujours le vaccin PFIZER. La pharmacie de Gustavia est à présent engagée dans la vaccination chacun est appelé à se rapprocher de celle-ci pour prendre rendez-vous. Au 31 Août (inclus), 6 306 personnes ont reçu leur première injection et 5 150 personnes ont reçu leur deuxième injection. Ainsi, 62,29% de la population de Saint-Barthélemy a reçu au moins une dose de vaccin depuis le lancement de la campagne en janvier dernier. Il est à noter que selon les anciens critères de calcul (population âgée de plus de 18 ans), le taux de couverture vaccinale est de 75.16%.

Le vaccin MODERNA, à ARN messager est arrivé en ville. Il a été livré aux pharmacies et aux médecins. Les performances de ce vaccin sont équivalentes à celles du PFIZER tant en terme d’efficacité (90% à 95%) que de sécurité. Les injections pourront désormais se faire dans une officine habilité et au cabinet du médecin.

Pour rappel : la vaccination évite les formes graves de la maladie mais n’empêche pas d’être
positif et d’être contaminant, c’est pourquoi il est indispensable de respect les gestes barrières.

Conseils à la population


Les personnes fragiles, particulièrement celles porteuses de maladies chroniques, doivent se protéger impérativement grâce à la vaccination, aux gestes barrières ou encore en limitant (voire refusant) les contacts physiques (embrassades, accolades...). En cas de suspicion de contamination, avec ou sans symptômes, il est impératif de ne pas de se déplacer au cabinet de son médecin. Il faut le joindre préalablement par téléphone. La plateforme TAP/RIPOSTE COVID-19, accessible au 05 90 99 14 74, a évolué avec une nouvelle cellule, afin de répondre au mieux à la stratégie nationale reposant sur trois piliers « Tester Alerter Protéger (TAP) ». En lien avec les partenaires de l’assurance maladie (CGSS) et SPF, elle réalise un travail d’enquête très important pour identifier les cas contacts et pour des demandes d’information sur les modalités des dépistages (difficultés pour les rendez-vous avec les laboratoires, coordonnées des centres de dépistages, planning des dépistages itinérants dans les communes, dépistage pour les vols métropole ou Antilles, mesures de prévention à mettre en place dans les entreprises et les procédures pour faire tester les salariés, les conduites à tenir pour les personnes contacts, demandes de dépistages dans les établissements publics ou privés...). La plateforme continue à traiter un nombre important d’appels et à suivre le respect des mesures d’isolement.

L’ivermectine : nouvelle solution miracle ?

L'hydroxychloroquine, le remdesivir ou encore le « zèb à pic ». Nombreuses sont les pistes médicamenteuses à avoir été explorées par la communauté scientifique pour tenter de lutter contre la propagation de l’épidémie de coronavirus. Des « solutions miracles » régulièrement reprises par les réfractaires à la vaccination ou à...

Lire la suite
Quand vacances rime avec vaccin

Le premier ministre de l’île d’Anguilla, Ellis Lorenzo Webster, a communiqué le 13 avril dernier sur la stratégie adoptée par le Conseil exécutif pour rouvrir les frontières du territoire. Le gouvernement « exige » notamment, sauf avis médical contraire, la vaccination d'ici juillet 2021 de toutes les personnes travaillant dans les...

Lire la suite
Lutte contre le Covid-19 : déploiement de capacités militaires de réanimation en Martinique

Florence Parly, ministre des Armées, annonce le déploiement de capacités militaires mobiles de réanimation à Fort-de-France (Martinique) pour soutenir le personnel soignant face à la forte tension épidémique de Covid-19 dans la région. L’équipe déployée est composée au total de 50 militaires du Service de santé des Armées (SSA)...

Lire la suite
Covid-19. Flambée des cas de contamination en Guadeloupe

La situation sanitaire sur l’île de la Guadeloupe s’est détériorée la semaine dernière. C’est ce que rapporte l’ARS dans son point de situation hebdomadaire. Du 05 au 11 avril, le territoire a enregistré une augmentation de 41,7% des cas de contamination, avec 506 nouveaux cas positifs détectés. 590 selon Santé Publique France...

Lire la suite

mercredi 20 octobre 2021

TÉLÉCHARGER >
SUPER U - FOIRE AUX VINS 18 au 30 OctobreAssurances Tackling
1€= 0.159$   1$= 0.8624€
Cotation Euro / Dollar le 20/10/2021 à 15:21

    les plus consultés

pharmacie de garde

Nous rappelons que la garde commence le samedi à 20h (sauf Samedis fériés) et se termine le Samedi suivant à 08h.


médecin de garde

dernières vidéos

Sensibilisation aux risques sismiques à QO

Caraïbes - Plongée confidentielle dans les eaux de l'île de Saint-Martin

    bateaux de croisière

    Aucun bateau aujourd'hui